70 assistants de langue kenyans suivent leur séminaire de préparation au départ en France à l’Alliance française. [en]

70 jeunes kenyans du programme d’échange de France Education International (ancien CIEP) séjourneront du 1er octobre au 30 avril 2020 dans des établissements scolaires afin d’assister les professeurs d’anglais dans l’enseignement de la langue anglaise, et de transmettre aux étudiants la richesse et la diversité de la culture anglophone.

JPEG

Ces jeunes étudiants kenyans profitent d’une formation au départ de 2 jours à l’alliance française et de 2 jours à l’Université de Nairobi.
Une fois en France, une journée d’intégration leur permettra de régler les démarches administratives et de préparer leurs premiers contacts avec les enseignants et les élèves. Une seconde journée les amènera à travailler sur la mise en œuvre de leurs missions d’assistants de langues.

JPEG

Dans son discours d’ouverture, l’ambassadrice de France Aline Kuster-Ménager a précisé qu’ils seraient envoyés dans les écoles primaires et secondaires. Elle a ajouté que l’Ambassade de France était fière de soutenir ce programme qui représente un symbole fort de la coopération et de l’amitié franco-kenyane et qui promeut la langue anglaise et la culture kenyane auprès de nos jeunes élèves français.

JPEG

L’Ambassadrice s’est en outre félicitée de la présence d’un aussi grand nombre d’assistants et d’assistantes kenyanes dans nos établissements scolaires : « Vous préfigurez cette mobilité plus large des étudiants et des enseignants entre la France et le Kenya que j’appelle de mes vœux (…) Par votre présence, vous encouragez les élèves et les professeurs à voyager ; vous contribuez à l’ouverture d’esprit de toute la communauté éducative et, par extension, à l’entente entre les peuples. »

JPEG

Aux côtés Julie Briand Attachée de coopération pour le français et de Sabrine Tebessi, Directrice des cours de l’Alliance française, l’ambassadrice a expliqué le succès du programme grâce au travail des institutions responsables (le FEI et des universités au Kenya) mais aussi grâce à l’intérêt des jeunes kenyans pour la France. Elle leur a assuré l’accueil de toute la communauté éducative pour faire de ce séjour en France une expérience professionnelle et humaine unique.

JPEG

Enfin Mme l’Ambassadrice a rappelé aux assistants qu’ils étaient les ambassadeurs du Kenya en France, venant de partout dans le pays, d’une douzaine d’universités, avec leur langue maternelle variée : les jeunes kenyans comptent sur les talents cette mosaïque kenyane, première cohorte à partir en France, qui permettra à ce programme de se développer et à d’autres étudiants de suivre leurs pas.

JPEG

Dernière modification : 23/07/2019

Haut de page