Cooperation scientifique et universitaire [en]

Les activités de recherche scientifique de la France au Kenya

Trois instituts français de recherche au Kenya

La recherche française est bien représentée au Kenya avec trois instituts en Afrique de l’Est et du Sud. Il s’agit de l’Institut de Recherche et Développement (IRD), de l’Institut Français de Recherche en Afrique (IFRA) et du Centre Français de Recherche Agricole pour le Développement International (Cirad).

Une douzaine de chercheurs expatriés travaillent dans le domaine des sciences sociales et des sciences naturelles (agronomie, géologie, écologie). De nombreux chercheurs de ces institutions ou d’autres institutions réalisent des missions à court et long terme : le Centre National de la Recherche Scientifique-CNRS (paléontologie, géologie, ostéologie), le Musée National d’Histoire Naturelle de Paris-MNHN (paléontologie), l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM (sur la fièvre de la Vallée du Rift) et les Universités (Lyon 2, Paris 6 entre autres).

Les programmes de recherche menés au Kenya par des chercheurs français sont menés en collaboration avec des scientifiques kenyans. De nombreux programmes de recherche impliquent d’autres partenaires européens ou africains. Le financement est principalement assuré par les organismes de recherche eux-mêmes, le ministère français des Affaires étrangères et européennes, l’Agence nationale de la recherche (ANR, France) et l’Union européenne.

Des partenariats nombreux et diversifiés

JPEG La collaboration scientifique de l’IRD http://en.kenya.ird.fr/ird-sites-de-representation/kenya est principalement établie avec les Musées Nationaux du Kenya (NMK) et les universités kenyanes (Université de Nairobi, Kenyatta University, Jomo Kenyatta University, The Catholic University of Eastern Africa). Le Kenya Wildlife Service (KWS) participe également à certains programmes. Des liens importants existent avec deux centres internationaux basés à Nairobi : le Centre international de physiologie et d’écologie des insectes (ICIPE) et le Centre mondial d’agroforesterie (ICRAF).

JPEG Le Cirad http://www.cirad.fr/en/who-are-we/cirad-worldwide/east-africa/contact-and-access a noué des liens de coopération avec plusieurs centres de recherche nationaux, à savoir le Kenya Forestry Research Institute (KEFRI), le Kenya Agricultural Research Institute (KARI) et le Kenya Marine and Fisheries Research Institute (KMFRI). En outre, des universités publiques participent à certains projets scientifiques. Il s’agit notamment de Kenyatta University, Moi University, University of Nairobi et Egerton University.

JPEG L’IFRA http://ifra-nairobi.net/ collabore avec six des sept universités publiques kenyanes (surtout avec l’Université de Nairobi) et certaines organisations internationales sur les programmes de recherche, le tutorat et le conseil.

Dernière modification : 22/01/2018

Haut de page