Déplacement en France du Président Kenyatta – 30 sept. 2 oct. 2020 [en]

uhuru kenyatta président de la république du kenya - JPEG

Le président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta, s’est rendu en visite officielle à Paris du 30 septembre au 2 octobre 2020. Il s’agissait de sa première visite officielle en dehors du Kenya depuis la crise sanitaire de la Covid-19. Accompagné de ses ministres (Cabinet Secretary) des Affaires étrangères, Mme Raychelle Omamo, des Finances et de la planification, M. Ukur Yatani, de l’Industrie, du commerce et du développement des entreprises, Mme Betty Maina, et des transports et du développement des infrastructures, M. James Macharia, le chef de l’Etat kenyan a été reçu par Emmanuel Macron au palais de l’Elysée le soir de son arrivée. Ce dîner a été l’occasion d’évoquer le renforcement de notre partenariat économique et les sujets multilatéraux à la veille de l’entrée du Kenya au Conseil de sécurité des Nations Unies en 2021-2022.

uhuru kenyatta président de la république du kenya à l'Elysée - JPEG

Au cours de cette visite, trois accords clés pour les infrastructures ont été signés : deux protocoles financiers, paraphés par le ministre de l’économie, des finances et de la relance Bruno le Maire et son homologue Ukur Yatani, ainsi qu’un contrat de concession d’autoroute :

Signature d'un protocole financier entre la France et le Kenya (M. Ukur Yatani et M. Bruno le Maire) - JPEG

-  Le projet d’extension de la ligne 4 du métro de Nairobi vers l’aéroport international Jomo Kenyatta dont la phase 1 sera financée par un prêt du Trésor de 128 Millions € impliquera directement plusieurs entreprises françaises : Sogea-Satom (groupe Vinci construction), Thalès, et Egis. Outre le développement des transports en communs à Nairobi et la réduction de l’empreinte carbone des usagers, ce projet valorisera aussi le savoir-faire de nos entreprises, avec une part française significative.

-  Un prêt du Trésor de 62,5 Millions € financera la connexion de la centrale géothermique de Menengai sur le réseau de distribution électrique national. Ce projet qui vise à soutenir la politique de diversification du mix énergétique kényan en développant le recours aux énergies renouvelables sera réalisé avec GE France et comportera une part française de plus de 70 %.

-  Enfin, le contrat de concession autoroutière Nairobi-Nakuru-Mau Summit de 180 km, impliquant Meridiam, Vinci-Concession et Sogea Satom a été signé, permettant de lancer le financement de ce Partenariat Public Privé, le premier de cette ampleur en Afrique de l’Est. Ce projet ambitieux contribuera à réduire la mortalité sur les routes kényanes, sur un corridor fondamental pour relier l’ouest du pays, à forte densité de population, et l’Ouganda à Nairobi et au port de Mombasa.
Ces projets ont tous été initiés lors de la visite au Kenya du Président de la République en mars 2019.

Signature d'un protocole Equity Group et AFD - JPEG

L’Agence Française de Développement (AFD) a pour sa part signé pour 142 millions € de conventions avec des acteurs kényans pour financer la réponse du Kenya face au Covid-19, des projets dans l’eau et l’assainissement, le désenclavement des zones rurales et les transports publics (en savoir plus).

Président Macron et Président Kenyatta à l'évenement Big organisé par le Bpi - JPEG

Au cours de sa visite, M. Kenyatta a multiplié les rencontres avec les acteurs français et kényans de l’innovation. Le chef de l’Etat était l’invité d’honneur du Big Forum de la Banque Publique d’Investissement (BPI France), au cours duquel il a incité les investisseurs français à se tourner davantage vers le Kenya. Les savoir-faire français pourraient y être valorisés, notamment dans les secteurs de la ville durable, de l’économie bleue, de l’énergie, des transports ou des infrastructures.

Président Macron et Président Kenyatta à l'évenement Big organisé par le Bpi - JPEG

M. Kenyatta a également rencontré une délégation d’entreprises du Mouvement des Entreprises de France (Medef), qu’il a exhortée à investir au Kenya. Il a ensuite visité Station F, le plus grand campus de startups du monde, et découvert le projet de rénovation urbaine Quartier Rive Gauche dans lequel il s’insère.

Dans le même temps, la ministre kényane des Affaires Etrangères, Mme Raychelle Omamo, s’est déplacée sur le campus de l’université Paris-Saclay pour échanger sur les questions de coopération universitaire franco-kényane et sur les possibilités de synergie entre recherche et entrepreneuriat.

Cabinet Secretary for Foreign Affairs Amb. Rachael Omamo - JPEG

Dernière modification : 19/10/2020

Haut de page