L’AFD et TDB s’engagent à financer des projets climat sur le continent africain

À l’occasion du One Planet Summit qui s’est déroulé à Nairobi au mois de mars 2019, l’Agence française de développement (AFD) et la Trade and Development Bank (TDB) ont signé une lettre de déclaration formalisant leur engagement sur une ligne de crédit de 120 millions USD destinée au financement de projets climat sur le continent africain. La signature a eu lieu en marge de la quatrième session de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement.

JPEG

Par cette lettre d’intention, l’AFD et TDB exprimaient leur engagement à mettre en place une ligne de crédit de 120 M USD en 2019. Les projets ciblés seront axés sur le climat. Ils pourront concerner les énergies renouvelables, la réduction des émissions de carbone et l’efficacité énergétique, l’agriculture, la sylviculture et l’aménagement du territoire, la réduction des émissions non énergétiques, la gestion des déchets, les infrastructures et les bâtiments durables.

JPEG

Les deux institutions se sont également engagées à promouvoir conjointement le rôle des banques multilatérales et bilatérales dans le financement des projets climat.
L’AFD et TDB sont toutes deux membres de l’International Finance Development Club (IDFC). L’AFD appuiera et facilitera la participation de TDB à ce club en lui permettant d’harmoniser ses données financières sur le climat avec les méthodologies d’IDFC ainsi qu’avec les objectifs de l’Accord de Paris.

JPEG

Selon Rémy Rioux, directeur général de l’AFD et président de l’IDFC : « L’AFD est engagée à être 100% compatible avec l’Accord de Paris, qui prévoit des solutions de développement résilientes à faible émission de carbone pour tous. Avec cette ligne de crédit de 120 millions d’USD, nous sommes heureux de soutenir TDB dans son effort de financement de stratégies climatiques inclusives et durables pour les PME dans les domaines des énergies renouvelables, de l’agriculture, des infrastructures résilientes, et plus. L’AFD et TDB sont membres de l’International Development Finance Club (IDFC), le premier réseau de 24 banques nationales et régionales de développement, dont les actifs s’élèvent à 4 000 milliards de dollars et les engagements annuels à 850 milliards de dollars. Le IDFC a doublé ses engagements financiers en faveur du climat depuis 2015, pour arriver à 200 milliards USD en 2017. Notre réseau démontre que les banques de développement peuvent se faire les champions d’investissements respectueux du climat, un message clé du One Planet Summit. »

JPEG

Dernière modification : 15/05/2019

Haut de page