La France et l’Europe aident à connecter plus de foyers au réseau d’électricité kényan [en]

Au Kenya, des centaines de milliers de foyers vont bientôt être connectés pour la première fois au réseau électrique national. Cela, grâce aux accords signés le 27 mars 2017 entre le Gouvernement kényan, des banques européennes et des organisations de développement. Ce soutien à l’initiative "Last Mile Connectivity" permettra à Kenya Power de connecter de davantage de foyers ordinaires au réseau électrique, dans 32 comtés kényans.

JPEG - 3.6 Mo
M. Antoine Sivan, Ambassadeur de France au Kenya et le CS au Trésor M Henry Rotich

L’enveloppe financière totale s’élève à environ 20 milliards de Shillings (180 million d’Euros). Elle est composée de contributions de l’Agence française de développement (AFD), de l’Union européenne (UE) et de la Banque européenne d’investissement (BEI). Elle inclut des prêts bonifiés de l’AFD (90 million d’Euros) et de la BEI (60 million d’Euros), ainsi qu’un don (30 million d’Euros) de l’UE.

L’ambassadeur de France, Antoine Sivan et l’ambassadeur de l’UE, Stefano Dejak, étaient présents au Trésor lors de la signature de l’accord entre le Cabinet Secretary au Trésor national Henry Rotich, le Directeur régional de l’AFD, Bruno Deprince, et le Vice-président de la BEI, Pim Van Ballekom .

On estime à environ 300 000 le nombre de nouvelles connexions créées par le financement européen. Le but du gouvernement est de fournir l’électricité à tous les foyers kényans. Le projet bénéficiera aux foyers de 32 comtés, où l’AFD a financé l’extension de réseaux autour desquels de nombreuses personnes vivent sans y avoir accès. La plupart des comtés qui ne sont pas couverts sont ceux où le réseau national a la portée la plus limitée, principalement dans les zones Nord et Est du pays qui sont peu peuplées, et pour lesquelles le gouvernement promeut des solutions d’accès mini-grid et off-grid à l’électricité, par le biais de programmes différents.

Dernière modification : 30/03/2017

Haut de page