Remise de diplômes français à l’École supérieure de la Défense au camp de Langata Barracks [en]

Dans le cadre du projet d’enseignement du français en milieu militaire, l’Ambassadrice de France au Kenya, Mme Aline Kuster-Menager, s’est rendue lundi 25 novembre sur le camp de Langata Barracks en périphérie de Nairobi où est implantée l’école militaire DEFSHE (Defence School of Higher Education) afin de remettre aux étudiants les diplômes du DELF (Diplôme d’Etude en Langue Française) attestant de leur niveau de français.

JPEG

Le DEFSHE est l’organisme de formation des cadres et soldats dans le domaine linguistique. Il est également chargé de réaliser la formation des formateurs dans le domaine militaire. Seule la langue française est enseignée . Sous financement DCSD, un professeur de français langue étrangère (FLE) enseigne à DEFSHE depuis le 1er septembre 2013 où une 50 d’élèves sont formés par année scolaire (A1, A2, B1, B2).

JPEG

Ces élèves appartement aux forces kenyanes ont vocation à être projetés sur des théâtres d’opérations avec leurs homologues africains de pays francophones engagés en Somalie ou au sein d’opérations sous timbre ONU mais également avec des troupes françaises stationnées à Djibouti ou en opérations sur le continent africain.

JPEG

JPEG

JPEG

Accompagnée de l’Attaché de Défense, le lieutenant-colonel Marc de Block, l’Ambassadrice s’est entretenue avec le colonel Kamanda, Directeur de la DEFSHE. Cette entrevue fut l’occasion de réaffirmer l’entente mutuelle entre nos deux pays autour de ce partenariat de coopération militaire.
JPEG

JPEG

JPEG

Après la remise des diplômes, la mission de défense a procédé à un don de matériel informatique à l’école dans le but d’améliorer les conditions d’apprentissage du français aux élèves.

JPEG

JPEG

En plus du matériel pédagogique, plus de 100 ouvrages ont également été offerts à l’école, afin que les élèves puissent s’ouvrir à la littérature française. A ce titre, la mission de défense tient à remercier très chaleureusement la librairie Le Failler de Rennes, Madame Buanic, responsable du centre de documentation des Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan ainsi que les généreuses donatrices pour tous ces dons d’ouvrages.

JPEG

Le partenariat d’enseignement du français aux officiers et sous-officiers des armées kenyanes a permis de former environ 300 étudiants depuis 2014, du niveau A1 au niveau B2, avec un taux de réussite aux examens officiels de 71%.

JPEG

Dernière modification : 26/11/2019

Haut de page