Semaine de la Finance Solidaire (5-12 novembre)

Le Département est partenaire de la semaine de la Finance solidaire afin de promouvoir cet outil financier innovant qui, en soutenant des projets de solidarité internationale, participe à la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable. La finance solidaire relie, via le « Label Finansol », les acteurs de l’économie sociale et solidaire aux épargnants qui souhaitent orienter leur épargne sur des projets sociaux/environnementaux.

I. La finance solidaire, un outil français encore méconnu pour financer la solidarité internationale

- Depuis une trentaine d’années, la finance solidaire soutient des projets à impact social/environnemental, ainsi que des associations françaises de solidarité internationale, dans les pays en développement. Elle participe ainsi à la mise en œuvre de l’Agenda 2030.

- En 2017, l’encours d’épargne solidaire orienté vers la solidarité internationale était de 572,8 millions €, en augmentation de 22.1% par rapport à 2016. De plus, les investissements solidaires se dirigent majoritairement vers l’Afrique et l’Amérique et ont bénéficié, en 2017, à (i) des institutions de microfinance (IMF), (ii) des entreprises du secteur productif principalement dans les secteurs agricoles et de l’accès à l’énergie propre et (iii) des associations françaises de solidarité internationale. Une liste des structures à l’international ayant reçu, en 2017, un financement solidaire est jointe à ce télégramme.

JPEG

II. Le Département souhaite valoriser l’apport de la finance solidaire à l’Agenda 2030

- Durant la semaine de la Finance solidaire, du 5 au 12 novembre, de nombreux événements auront lieu en France, dont le Grand Prix de la finance solidaire (le 5/11 au soir) qui comprend une catégorie « Entreprendre dans les pays en développement ». Les projets et organismes en lice pour ce prix sont :

Au Rwanda : La coopérative Kopakama soutenue par le financement solidaire de la SIDI [1], encourage les caféi-culteurs rwandais à diversifier leurs revenus. Labellisée Commerce Équitable et Rainforest Alliance, elle promeut également l’émancipation des femmes par son projet « Women’s Coffee Project ».

Au Mali : Le réseau de Micro-institutions de Croissance et de Revenus (RMCR), soutenu par le financement solidaire de Babyloan [2] et d’Oikocredit [3], œuvre pour l’inclusion des maliens en zone rurale.

En Haïti : Le programme Palmis Enèji, soutenu par le micro-financement solidaire d’Entrepreneurs du Monde, pour apporter des produits de cuisson et d’éclairages pour les ménages les plus pauvres.

Liste des projets financés 2017 - Solidarité Internationale

Word - 129.5 ko
(Word - 129.5 ko)

Pour plus de renseignements veuillez consulter le prospectus :

PDF - 564.1 ko
(PDF - 564.1 ko)

Dernière modification : 09/11/2018

Haut de page